CE QUE LE JOUR DOIT A LA NUIT, chorégraphie Hervé Koubi

Avec Ce que le jour doit à la nuit, Hervé Koubi parcourt et approfondit son pays d’origine, l’Algérie. Des racines qu’il n’a découvertes que récemment. Résultat d’un travail de longue haleine, sur scène on retrouve ses 12 danseurs, auditionnés en Algérie. Des hommes d’une authenticité rare à l’origine d’un spectacle puissant. Entre hip-hop et capoeira, les danseurs s’entrecroisent, dépeignent et retracent les racines du chorégraphe.

15732

"En 2009, Hervé Koubi organisait une audition à Alger pour le début d'un travail qui aboutit aujourd'hui à la création de Ce que le jour doit à la nuit.

Comme le jeune garçon, héros ordinaire du roman éponyme de Yasmina Khadra, balloté d'une famille à une autre, Hervé Koubi part en explorateur de sa propre histoire qui croise celle avec un grand H. "C'est tel un orientaliste du XIXème siècle venu en Algérie pour donner vie à ses rêves d'orient que je voudrais donner vie à mes rêves d'enfant né en France, et qui n'a découvert que sur le tard ses véritables origines et celles de ses deux parents, algériens de souche".

Douze danseurs algériens et burkinabé, la plupart venus de la danse de rue, du hip hop, ont fourni l’énergie nécessaire à ce projet à long terme, fait de rencontres puis de travail sur mesure avec chacun des interprètes, réalisé déjà dans une première étape El Din. Nourri de peintures orientalistes, des dentelles de pierre de l’architecture islamique, Hervé Koubi trace son propre chemin, fait d’enchevêtrement, de tissage complexe. "La dentelle, précise-t-il, lui qui a toujours été fasciné par le dessin, est avant tout une manière de créer le jour, le jour dans un tissu, le jour dans la matière...le jour dans mon histoire...". Ce que le jour doit à la nuit est dans son titre même un bouleversement du temps et une histoire de liens."

Texte écrit par Marie-Christine Vernay pour la présentation de la pièce Ce que le jour doit à la nuit au Pavillon Noir d'Aix en Provence.

Lien vers une vidéo présentant le spectacle sur Viméo

Captation intégrale du spectacle sur Arte.tv