BLACK CLOUDS de Fabrice Murgia

Black Clouds, ce sont quatre personnages, quatre destins singuliers qui vont s’entrecroiser et se répondre, dans une forme frontale qui nous renvoie à un dispositif de conférence.


Comme point de départ il y a eu la découverte de Saly, une sorte de Côte d’Azur africaine où les occidentaux font fonctionner le business du tourisme et s’offrent une illusion de luxe voire de séduction en ayant des relations amoureuses avec de jeunes locaux.


En contrepoint, l’existence des « brouteurs », ces jeunes hackeurs africains qui arnaquent et manipulent des occidentaux par le biais d’internet, en usurpant des identités et développent de fausses relations d’amour ou envoyant des pseudo-messages de détresse. Se considérant comme des « robins des bois » du Net, ils disent vouloir ainsi rendre à leur continent l’argent de la colonisation.


Sur le fil d’une relation virtuelle à deux voix, entre Valérie et Kabila, deux personnes qui ne se connaissent pas au début du spectacle, vient aussi se greffer l’histoire d’Aaron Swartz, un jeune génie de la programmation qui conçoit une sorte de Wikipédia à 12 ans. Très vite il se transforme en activiste, car il est convaincu de l’importance de l’accès à la connaissance pour tous. Une fois entré à l’université, il pirate une base de données scientifique dont l’accès est payant en dehors du campus afin de permettre à chacun d’y accéder gratuitement. A la suite de ça, le FBI commence à le persécuter et le poursuivra jusqu’à provoquer son suicide.
L’histoire d’Aaron résonne dans mon esprit comme la démonstration d’une opportunité que nous, trentenaires, avons vu naître et s’éteindre : la libre circulation des données et un internet libre.
Aujourd’hui nous savons que le libre accès à la connaissance est resté une utopie et que la circulation de l’information est dominée par le leadership des grandes institutions du net. L’accès à l’information représente un enjeu de taille pour le Nord mais également pour les pays du Sud dont tout le continent africain. Et la profonde fracture numérique entre le Nord et le Sud accentue encore les inégalités. Cette question sera abordée par les discours de Steve Jobs et de Thomas Sankara datant tous deux de 1984, qui s’entrecroisent de part et d’autres du plateau en préambule du spectacle.

La fracture numérique sera aussi représentée par la coexistence de deux autres personnages sur le plateau : celle de François, un jeune homme persuadé qu’il peut atteindre l’immortalité en « robotisant » son corps et en enregistrant toutes ses données physiques sur ordinateur, et celle de Fatou l’africaine qui règne sur les décharges où arrivent les composants d’ordinateurs devenus obsolètes en Occident. Avec l’aide des enfants, elle brûle les câbles électriques pour en récupérer le cuivre. Dans la fumée des rebus, le fantôme de François, persuadé de son immortalité numérique, a laissé comme une dernière empreinte…

Entre ici et là-bas, rêve et réalité, une connexion peut-être rêvée peut s’établir entre ces êtres….

Fabrice Murgia

Lien vers le dossier pédagogique du spectacle

Ressources documentaires :

LIVRES :
* L’éthique des hackers, Steven Levy, Editions Globe, Paris, 2013
* Hackers : Au coeur de la résistance numérique, Amaelle Guiton, Editions Au Diable
Vauvert, 2013
* Pour en finir avec la fracture numérique Pascal Plantard, Ftp Éditions, 2011
* Anonymous, Hacker, activiste, faussaire, mouchard, lanceur d’alerte (Hacker,
Hoaxer, Whistleblower, Spy. The Many Faces of Anonymous), de Gabriella Coleman,
traduit de l’anglais (Canada) par Nicolas Calvé, Lux, 520 p., Paris, 2016
* La déconnexion des élites : comment Internet dérange l’ordre établi, Laure Belot,
Les Arènes, Paris, 2015


DOCUMENTAIRES :
* Sur la vie d’Aaron Swartz :
The Internet’s own boy
- Partie 1: http://www.dailymotion.com/video/x21rwnh_aaron-swartz-l-enfant-d-internet-theinternet-s-own-boy-vostfr-1-2_school
- Partie 2 : http://www.dailymotion.com/video/x21rxvp_aaron-swartz-l-enfant-d-internet-theinternet-s-own-boy-vostfr-2-2_school
* Sur l’histoire des hacktivistes et des Anonymous :
We are Legion : The story of the hacktivists
https://www.youtube.com/watch?v=K1QIpAXke3w (version anglaise)
The Pirate Bay
https://www.youtube.com/watch?v=e_mZDZ4S97I
* Sur Edward Snowden et les lanceurs d’alerte :
Citizen Four :
https://www.youtube.com/watch?v=kO8_6UDY8aU
* Sur le transhumanisme et les modifications du vivant :
Technocalypse 1&2 :
http://www.dailymotion.com/video/x1bh2bu_technocalyps-le-transhumanisme-vostfr_tech
* Sur les « brouteurs » :
Envoyé Spécial : « Les escrocs du Net »
https://vimeo.com/60909916
France 5 : Brouteurs africains pour escroqueries sentimentales sur le net et
mariages gris
https://www.youtube.com/watch?v=5uMh52sKZTQ
* Sur le Darknet
Envoyé Spécial : Darknet, le côté obscur du Net
https://www.youtube.com/watch?v=cl-PdCzlZeQ
* Sur le tourisme sexuel :
-Envoyé Spécial : Gambie, charter pour l’amour
https://www.youtube.com/watch?v=oE8mRLWdDH4 (Part 1) // https://www.youtube.com/
watch?v=gkiShWxE7Aw
- Solange et ses Jules :
http://www.rtbf.be/auvio/detail_tout-ca-ne-nous-rendra-pas-le-congo-diff-2014?id=1960355
* Sur les cimetières informatiques
- Prêt à jeter ou l’obsolescence programmée
https://www.youtube.com/watch?v=Y_fHAIfoqcQ
- Ghana, le cimetière informatique :
https://www.youtube.com/watch?v=DrBdfmRXQ-A&spfreload=10
- Un cimetière numérique au Ghana :
https://www.youtube.com/watch?v=lpVaz6TV5PE
* Autres
Atari : Game over
Quecoeur et le garçon :
http://www.dailymotion.com/video/xtwuet_second-life-tout-ca-ne-nous-rendra-pas-lecongo_
tv

SÉRIES
Darknet
Blackmirror
Mr. Robot
(surtout le 1er épisode)


FILMS
* Sur Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook
The Social Network, de David Fincher, 2010
* Sur Steve Jobs
Jobs de Danny Boyle, 2015
* Sur le tourisme sexuel
Paradies : Liebe, d’Ulrich Seidl, 2012
* Autres
E.T, l’extra-terrestre de Steven Spielberg, 1982
Wall-E, Studios Pixar, 2008