DRAMATURGIE ARABE CONTEMPORAINE : Hello veut dire / Bye bye Gillo

Suivez ce lien vers le site "Dramaturgie arabe contemporaine"

Le projet "Dramaturgie arabe contemporaine" met en oeuvre un travail de prospection de textes dramatiques dans 10 pays arabes auprès de jeunes auteurs, mais aussi d'accompagnement à la mise en scène, de production théâtrale, de promotion et de diffusion des textes et des spectacles sur le Bassin méditerranéen et en Europe.

Dans ce cadre sont présentées deux pièces brèves, entrcoupées d'une pause d'une heure :

- HELLO VEUT DIRE de Tarek El Bacha (Liban), m.e.s. Fouad Yammine (Liban)

Walid entre dans un café et probablement pour tuer l’ennui et commence à provoquer les clients. De façon assez illogique, les événements l’entraînent à tuer l’un des habitués du café. Walid quitte le lieu en prenant en otage Michelle, la serveuse, après avoir informé la police de son crime. Hello veut dire Bonjour est une pièce qui semble capturer la façon par laquelle les effets de la guerre et des conflits se répercutent dans la vie des gens ordinaires. Qui est le véritable otage ? Walid, Michelle ou les officiers de police ?

sofiane-ben-youssef-1.jpg


- BYE BYE GILLO de Taha Adnan (Maroc), m.e.s. Buskar Murkus (Palestine)

Jeté dans un avion, sous la bonne « escorte » de deux anges gardiens en képi, Gillo nous livre, dans un monologue poignant, des souvenirs d’enfance et le récit de sa vie en Europe.
Au gré des tableaux qui se succèdent, il nous embarque dans une odyssée riche en rebondissements, dite sur un ton mêlant à la fois légèreté et gravité, sans la moindre once de misérabilisme ni de manichéisme. Car il s’agit avant tout d’un acte cathartique, salutaire. Gillo n’évoque en effet ses démons que pour s’en affranchir. De sa vie de sans papier et de petit voleur, de son asservissement à Bruxelles par son oncle et l’épouse de ce dernier, de sa grande déception amoureuse, bref de toutes ses épreuves, il n’en sort enfin que plus lucide et plus libre.

gillo-2.jpg