LES LIMBES, Etienne Saglio

Un homme en proie à ses fantômes s'éloigne de la rive et s'enfonce alors doucement dans les Limbes. Cet étrange voyage nous plonge au coeur d'un conte symbolique peuplé de créatures magiques. L'inanimé prend la Vie et nous laisse médusés. Hantés.

À mille lieues des tours de passe-passe qui ont fait les beaux jours des illusionnistes à l'ancienne, le nécromancien Etienne Saglio s'enfonce dans les limbes. Immergés dans l'obscurité de la salle, on plonge à sa suite. Peu à peu, nos sens s'ouvrent à la présence fantomatique des âmes qui flottent dans la pièce. La magie opère...

Bienvenue dans les limbes ! Longtemps la magie ancienne s’est proposé de faire disparaître et apparaître des cartes à jouer, des colombes et même des humains. La réversibilité tenait lieu de récit. La magie nouvelle - celle d’Étienne Saglio - ne s’attache à effacer les hommes que pour mieux rendre visibles leurs âmes et la circulation de celles-ci. Elle donne à parcourir des histoires. Elle fait voyager. Il n’est que de renforcer les défenses de la black box originelle - l’espace théâtral -, en noircissant encore le noir, pour approcher une obscurité où la moindre lueur capte les regards sans cillement possible. Cette zone nocturne, Étienne Saglio la conçoit comme des "limbes" qui n’autoriseraient ni le paradis ni l’enfer, où il serait possible de faire l’expérience de la mort avant un retour à la lumière. Le magicien n’habite pas seul ce qu’il nomme un "non lieu". Son reflet, son double, sa marionnette l’accompagne, comme si elle était son propre corps, capable de dialoguer avec un crâne qui saurait l’au-delà. Le magicien est alors tantôt ce spirite, tantôt ce nécromancien qui dispenserait un peu de ce qu’il a pu entendre ou percevoir. Lorsqu’elles apparaissent, les âmes animées par Étienne Saglio adoptent volontiers la dégaine de fantômes à l’ancienne. Elles flottent, dans une nuit amniotique, sous la forme de méduses d’un blanc éclatant, et, effectivement, elles médusent si puissamment les spectateurs qu’il faut à ces derniers un certain temps avant de revenir aux réalités du jour.

Un homme en proie à ses fantômes s’éloigne de la rive et s’enfonce doucement dans les Limbes. Cet étrange voyage nous plonge au coeur d’un conte symbolique peuplé de créatures magiques. L’inanimé prend la Vie et nous laisse médusés. Hantés. - See more at: http://www.faiencerie-theatre.com/les%20_limbes.html#sthash.4SrsLhB6.dpuf