Bienvenue !

"Lorsque j'ai souligné les services inappréciables que, utilisée judicieusement, la science moderne peut rendre à l'art, et en particulier au théâtre, on m'a souvent objecté que l'art et la science sont deux domaines de l'activité des êtres humains l'un et l'autre estimables, mais totalement différents. C'est là, bien sûr, un épouvantable lieu commun."  Bertolt Brecht, 1935

 

 

Le théâtre au lycée Jean Moulin ? Une aventure artistique et humaine !

Quelques photos du spectacle de fin d'année des Terminale, "Illusions comiques", d'après Olivier Py, mise en scène Guillaume Cantillon (6 juin 2017, salle Lily Pons)

L'option Arts du spectacle en Seconde : en quelques mots et quelques images...

  • Taille : 545.64 Ko
Télécharger

Vu, à voir : les spectacles au théâtre de Draguignan

Happy Birthday Sam

Les Fantômes de la rue Papillon

Traviata

Songe !

L'Avare

Bajazet

Rosas danst Rosas

Sylvia

Les Déclinaisons de la Navarre

Scena Madre

Le Temps est la rivière où je m'en vais pêcher

 

 

Aucun évènement à afficher.

Pourquoi faire du théâtre au lycée Jean Moulin en option (en seconde) puis en enseignement de spécialité (en première et terminale) ?

  • Nom du fichier : Présentation enseignement théâtre pour les 2des
  • Taille : 478.98 Ko
Télécharger
  • Nom du fichier : Présentation théâtre pour les 3èmes
  • Taille : 473.91 Ko
Télécharger

L'ACTUALITÉ ARTISTIQUE !

* En ce moment, ARTE propose la captation de Traviata, vous méritez un avenir meilleur, que les élèves ont vu au théâtre de Draguignan. Dans cette version en ligne jusqu'au 5 juillet 2019, nous retrouvons Judith Chemla, celle qui a créé le rôle (et que nous n'avons malheureusement pas vue sur scène à Draguignan) :

https://www.arte.tv/fr/videos/075821-000-A/traviata-vous-meritez-un-avenir-meilleur/

Traviata

* Au cinéma actuellement : le documentaire L'Urgence d'agir de David Mambouch sur la très célèbre chorégraphe Maguy Marin, qui n'a cessé de faire tomber les barrières entre théâtre et danse. Dans son spectacle phare, May B, elle s'inspire par exemple de l'auteur de théâtre irlandais Samuel Beckett.

Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=x8QWtbZTW2c

L urgence d agir

Émissions de France culture avec Maguy Marin, dans le cadre de la sortie du film : https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/maguy-marin

Site de la compagnie de Maguy Marin : https://ramdamcda.org/

 

Pour le maintien des options théâtre en France !

En 2016, des personnalités politiques et de la culture se réunissait à St-Étienne pour défendre les options théâtre de France. C'est le nouvel "appel de St-Étienne".

Revue de presse :

https://www.francebleu.fr/infos/education/saint-etienne-nouveau-capitale-de-l-enseignement-du-theatre-1453835663

http://www.zoomdici.fr/actualite/30-ans-d-Option-Theatre-l-Appel-de-Saint-Etienne-id148753.html

https://lestroiscoups.fr/lappel-de-saint-etienne/

http://www.legrisou.fr/2016/01/27/la-comedie-souffle-les-30-bougies-de-loption-theatre-avec-jack-lang/

À ce jour, la réforme du lycée suscite également des inquiétudes au sujet de l'avenir de nos enseignements artistiques. C'est pourquoi des artistes et des professeur-e-s (d'universités et du secondaire) se sont associés pour un nouvel appel à la défense et la valorisation des options théâtre de France. On trouve parmi les signataires de grand-e-s metteur-se-s en scène comme Ariane Mnouchkine et des professeur-e-s d'universités, comme Emmanuel Wallon. Voici l'appel relayé par l'ANRAT, association nationale de recherche et d'action théâtrale (http://www.anrat.net/) :


Alerte sur la place assignée au théâtre dans le nouveau lycée : pour une autre ambition
 

Devant la menace qui pèse sur les options théâtre dans les propositions actuelles de la réforme du Lycée, nous demandons que le théâtre joue un rôle plus déterminant dans la rénovation des Humanités au XXIe siècle ! 
 
Les ministres de la Culture et de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ont récemment accordé une place prioritaire au Théâtre dans le plan d’action "À l’École des Arts et de la Culture". Ils reconnaissent ainsi les vertus de l’initiation théâtrale et de la lecture adressée dans les apprentissages de tous les élèves.
Or les mesures prises dans le cadre de la réforme du lycée font craindre un recul, voire un renoncement progressif à ce qui a été patiemment érigé depuis plus de trente ans avec la mise en place de projets innovants et de nouveaux enseignements de théâtre au Baccalauréat.
Si nous, artistes, nous sommes engagés depuis des années dans le partenariat entre le Théâtre et l’Éducation, c’est que nous sommes convaincus qu’il s’agit là pour les élèves d’une expérience où se conjuguent des enjeux fondamentaux, d’ordre artistiques, culturels, sociaux, pédagogiques et politiques.
 
Nous réaffirmons ici que l’enseignement du théâtre - et par le théâtre -, en partenariat avec les artistes, doit exister au cœur de la réforme pour contribuer avec exigence et ambition à la nécessaire rénovation des Humanités au Lycée :
- il se trouve précisément au carrefour de la langue (voire des langues), de la maîtrise du corps dans l’espace, de la réflexion philosophique et de la citoyenneté : lieu de l’écoute, de l’échange, de l’argumentation critique et de l’acquisition de nombreuses références et connaissances ;
 - il invite les élèves à la prise d’initiative dans une démarche collective et de dépassement de soi.
 
Nous réaffirmons qu’à côté du monde virtuel dans lequel se meuvent aujourd’hui les jeunes, l’expérience théâtrale donne force et réalité à l’altérité, aux capacités de coopération, d’intégration et de création.
Nous appelons à une grande ambition : la mise en place progressive dans tous les lycées (d’enseignement général, technique, professionnel et agricole) d’un espace-temps d’initiation et de création artistique où les élèves peuvent expérimenter collectivement sous la conduite conjointe d’artistes et d’enseignants les démarches que le théâtre, art majeur, suscite : explorer aussi bien les textes, les mises en situation sur le plateau que les représentations vues et partagées en commun ; apprendre à rencontrer la langue et à partager des univers d’auteurs, classiques et contemporains, qui élèvent et émancipent chacun ; développer le débat, la réflexion critique, l’intelligence sensible pour s’ouvrir aux autres et au monde.
 
 
Monsieur Le Président de la République, Messieurs les Ministres de la Culture et de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, nous vous sollicitons pour que tout élève qui se sera engagé dans cet enseignement partenarial puisse être évalué de façon significative au Baccalauréat en faisant part à l’oral de son parcours, de ses découvertes et de son expérience.
 
Nous, signataires de cet appel, nous engageons à tout mettre en œuvre pour que soit offert au plus grand nombre d’élèves une expérience irremplaçable et unique. 
 

 

Liste des signataires au 25 février 2019 : Ariane Mnouchkine (Metteuse en scène, Théâtre du Soleil), Robin Renucci (Directeur des Tréteaux de France)Jean-Claude Grumberg (Auteur dramatique), Joël Pommerat (Metteur en scène, Compagnie Louis Brouillard- Joël Pommerat), Jean-Daniel Magnin (Auteur, Théâtre du Rond-Point), Emmanuel Demarcy-Mota (Directeur du Théâtre de la Ville), Jean-Pierre Vincent (Metteur en scène, Compagnie Studio libre), Arnaud Meunier (Directeur de la Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique national), Michel Vinaver (Auteur dramatique), Brigitte Jaques-Wajman (Metteuse en scène), Thomas Jolly (Metteur en scène et comédien, La Picola familia), Cyril Teste (Metteur en scène, collectif MxM), Olivier Py (Auteur, metteur en scène, Directeur du festival d’Avignon), Jean-Pierre Siméon (Poète et auteur dramatique), Pierre Notte (Auteur dramatique, Théâtre du Rond-Point), Stanislas Nordey (Comédien, metteur en scène, directeur du Théâtre national de Strasbourg), François Regnault (Philosophe, auteur dramatique et dramaturge), Jean-Michel Ribes (Auteur dramatique, directeur du théâtre du Rond-Point), Lucie Berelowitch (Metteuse en scène, Directrice du Centre dramatique national de Vire), Jean Bellorini (Metteur en scène, Directeur du centre dramatique de Saint-Denis Théâtre Gérard Philipe), Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel (Co-Directeurs du Monfort), Christophe Rauck (Metteur en scène, directeur du Théâtre du Nord, Centre dramatique national), Jean-Pierre Baro (Metteur en scène, Directeur du théâtre des Quartiers d’Ivry), Julie Deliquet (Metteuse en scène, collectif In Vitro), Stéphane Brauschweig (Metteur en scène, Directeur du Théâtre national de l’Odéon), Jean-Claude Fall (Metteur en scène, Compagnie la Manufacture), Philippe Torreton (Comédien), Wajdi Mouawad (Auteur et Directeur du Théâtre national de La Colline), Marie Piemontese (Comédienne et auteure), Jeanne Vitez (Comédienne, marionnettiste, metteuse en scène), David Bobée (Metteur en scène, scénographe, Directeur du Centre dramatique national Normandie-Rouen), Éric Ruf (Comédien, metteur en scène, scénographe, Administrateur général de La Comédie-Française), Vincent Dedienne (Comédien), Christian Benedetti (Directeur du Théâtre Studio d’Alforville), José-Manuel Gonçalves (Directeur du 104), Mathieu Bauer (Directeur du Nouveau théâtre de Montreuil, centre dramatique national), Jean Varela (Directeur du Printemps des Comédiens, Montpellier), Benjamin Lavernhe (Comédien, Sociétaire de la Comédie-Française), Laurent Stroussi (Directeur du 11 Gilgamesh et du théâtre de Belleville), Matthieu Roy (Metteur en scène, Compagnie du Veilleur), Jacques Allaire (Auteur, comédien et metteur en scène), Anne Monfort (Auteure, traductrice, metteuse en scène Compagnie Day for Night), Valérie Baran (Directrice du Tarmac), Micheline & Lucien Attoun (Fondateurs de Théâtre Ouvert), Laurent Poitrenaux, (Comédien et responsable pédagogique de l’école du Théâtre National de Bretagne), Arthur Nauzyciel (Comédien, metteur en scène et directeur du Théâtre national de Bretagne), Catherine Blondeau (Directrice du Grand T à Nantes), Christophe Blandin-Estournet (Directeur de l’Agora, Scène nationale de l’Essonne), Élisabeth Chailloux (Metteure en scène), Laetitia Guédon (Directrice des Plateaux Sauvages, Paris), Pauline Bureau (Metteuse en scène)

Personnalités (Universitaires, critiques, responsables culturels) : Alain Kerlan, Jean-Gabriel Carasso, Emmanuel Wallon, Évelyne Panato

 

Pour signer la pétition en faveur de la sauvegarde des options théâtre en France : http://chng.it/67sq6Nwsch

 

L'actualité théâtrale...dans le monde !

* Joël Pommerat, après une longue tournée mondiale, revient en France avec son grand spectacle sur la Révolution française Ça ira (1). Fin de Louis au Théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris : https://www.portestmartin.com/spectacle/piece/ca-ira-1-fin-de-louis

Florilège d'émissions de radio où l'on peut écouter Joël Pommerat en parler :

- https://www.franceinter.fr/emissions/la-personnalite-de-la-semaine/la-personnalite-de-la-semaine-07-avril-2019

- https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-02-mai-2019

- https://www.franceculture.fr/emissions/une-saison-au-theatre/joel-pommerat-revolution-s

Bibliographie sommaire :

- https://www.actes-sud.fr/catalogue/essais-et-ecrits-sur-le-theatre/theatres-en-presence-ne

-Deux livres d'entretien entre le metteur en scène et sa dramaturge :

https://www.actes-sud.fr/catalogue/theatre-arts-du-spectacle/apprendre-41-avec-joel-pommerat

https://www.actes-sud.fr/catalogue/essais-et-ecrits-sur-le-theatre/avec-joel-pommerat-t2

- Au CDI du lycée se trouve le DVD  de la captation de Cendrillon, dont la mise en scène a été faite par J. Pommerat en 2011.

ACTUALITÉ : Joël Pommerat a signé, le 11 mai dernier, une tribune dans le journal Le Monde à propos de la réforme du lycée et de ses effets sur l'enseignement du théâtre : Tribune J. PommeratTribune J. Pommerat (167.25 Ko)

 

* Sur l'île de la Réunion, le populaire festival de théâtre KOMIDI revient !  

Ce festival réunionnais a été fondé par un professeur désireux de faire partager la culture sur un territoire qui n'en bénéficiait pas. Les élèves des établissements alentours y participent et les places sont vendues à des tout petits prix afin de faire de ce moment de culture et de partage une véritable fête populaire.

Le journal L'Humanité dimanche a consacré un dossier entier à ce festival hors du commun (n°22672, jeudi 2 mai 2019) :

Komidi 1

Komidi 2

   Komidi 3

  Komidi 4