Quel rôle l'option théâtre a joué dans ma vie et dans mon parcours depuis le lycée

Auteur  
# 10/02/2013 à 18:06 Christine Bonafé
Témoignez de votre expérience ...
# 17/02/2013 à 14:51 Chloé Maniscalco
L'option théâtre au lycée à été très importante pour moi dans le parcours qui a suivit parce qu'elle m'a permit d'affermir et de conforter mes choix avant de me lancer dans le grand bouillonnement du théâtre. Le sérieux de cette option mêlant à la fois théorie et pratique permet de toucher du doigt le fait que faire du théâtre ce n'est pas que « mon cul sur la commode » le samedi après midi (ce qui peut sembler bête mais j'en ai vu beaucoup aller à la fac pour être comédien, sans imaginer une seule seconde le travail pratique que cela implique, et ce au nom de l'idée romantique du comédien de « talent »). De Plus, les stages que l'on faisait et le travail des RP du théâtre de Draguignan sur les rencontres et ateliers, permettent d'avoir accès, de discuter et de travailler avec des gens en activités ce qui également nous aide a avoir une idée de ce que peut être l'univers du théâtre. Le travail de relation du lycée et du théâtre de Draguignan est vraiment génial pour cela, c'est important d'être en lien avec un théâtre dans ce genre d'option.
L'option théâtre de Draguignan est vraiment d'une belle qualité (pour avoir confronté mes expériences avec d'autres) car elle est bien dans le lien : lien avec un théâtre, lien avec des intervenants, lien avec d'autres élèves (festival de Millau), et lien avec la réalité du théâtre.
Merci pour la jolie formation.
# 15/03/2013 à 22:20 Julie Krug
Comme je l'ai dit dans le sujet sur "mon parcours depuis la terminale", l'option théâtre m'a d'abord ouvert une porte vers une passion et un avenir professionnel : elle m'a permis de prendre conscience de mon désir de travailler dans un théâtre.

Ensuite, évidemment l'option théâtre m'a permis de prendre confiance en moi et de m'affirmer parmi les autres (un long travail, tout au long de ces trois années, et qui agit encore sur moi aujourd'hui... !)
Ce travail sur soi me semble utile à tous et pour n'importe quel métier : les répercussions de la pratique théâtrale sont énormes quant à la prise de parole en public et l'aisance à l'oral, mais aussi à l'épanouissement personnel.

Je rejoins entièrement Chloé sur le fait que l'option du Lycée Jean Moulin, et son partenariat avec le Théâtre de Draguignan sont d'une très grande qualité.
Les stages avec des professionnels ont été des expériences d'une richesse exceptionnelle, de même que les projets menés avec la classe (festival d'Avignon, festival de Millau, création d'un spectacle avec Guy-Maurice Carlier...)

Merci pour cet enseignement professionnel et l'enrichissement personnel qu'il m'a apporté !
# 24/03/2013 à 23:10 Julia Cruciani
Comme j'ai eu mon bac l'année dernière, l'option théâtre est encore toute récente pour moi et continue évidemment de jouer un rôle majeur "dans ma vie" (même si je ne l'ai pas poursuivie en allant en prépa à Montpellier, ce que je regrette - mais je vais bientôt y remédier !)

Pour ma part, l'option théâtre a simplement été une expérience géniale, surprenante, passionnante, à l'image de ceux qui l'ont partagée avec moi ! Le théâtre nous a permis, il me semble, d'apprendre de façon ludique à donner corps au texte et donc à s'investir physiquement. C'est surtout cette appréhension spécifique du corps que je retiens, bien que la partie théorique de l'enseignement ait un intérêt certain : l'analyse des spectacles permet d'affiner aussi bien les qualités de réception (en tant que spectateur), que celles de rédaction (par exemple la rigueur de la construction, exigée dans les autres matières). Mais il s'agit avant tout d'une discipline artistique, d'où l'importance du Journal de bord, personnel.

C'est incontestablement un privilège d'avoir pu recevoir un tel enseignement, dans de telles conditions (je déplore pourtant qu'il ne soit pas généralisé, car le théâtre et l'art en général méritent une approche pédagogique approfondie...)
# 25/03/2013 à 01:03 Begusic Théo
C'est souvent en regardant les photos prises lors des cours que je sens mes yeux rougir, et s'humecter de larmes, mais de larmes de joie!

J'ai eu mon bac l'année dernière, donc cette expérience reste extrêmement fraiche pour moi, et je pense la plus importante et dans toute ma scolarité, nous y reviendrons.

Le théâtre me direz-vous, mis à par un joli texte et un guignol qui s'agite sur scène dans une longue logorrhée rythmée de gestes excentriques, y a pas grand chose. Et c'est à ce moment-là que je vous envoie un journal de bord de 78 pages et pesant 4,3kilos dans la figure.
Le théâtre, avant d'être sur scène il faut être en soi, faire paraitre ce que l'on est, ce que l'on sent, se détacher des inhibitions, et faire sourdre d'une force incroyable l'instant présent tel qu'on le voit. Un incroyable exercice de remise en questions et d'humilité.

Je disais, plus haut, que le théâtre fut et restera je le pense l'expérience la plus incroyable de toute ma scolarité (de par sa rigueur déjà, des fois c'est à se taper la tête par terre). Mieux qu'une classe avec de bons copains, je ressors de là avec une seconde famille, des gens qui dans mon coeur à jamais resteront gravés, camarades de classe ,intervenants comme professeur.
Car le théâtre, quelque part, je pense que c'est l'expression de sa propre intimité, on se dévoile on se met le corps à vif devant les autres, et ça, ce sentiment de confidence, de respect et de confiance, font que à jamais je resterai le petit élève d'option théâtre, que je regrette déjà d'être parti au loin, secouant la main d'un air désolé, alors que moi j'avance à grands pas en me tordant le cou, essayant éperdument de ne pas perdre de vue mes camarades s'enfonçant de plus en plus dans le brouillard opaque.
Mais on apprend beaucoup sur soit même, sur ses compétences, ses qualités, et surtout sur ses propres limites.
Je n'y ai pas découvert une perspective d'avenir, mais une réelle passion;
Une part de ma vie, dont la dureté et l'exaspération furent à la hauteur de mon exaltation.
Finalement je déconseille à qui que ce soit d'aller dans cette option, c'est trop dur d'en sortir !
# 11/02/2014 à 20:53 Claire Brun
Élève profondément dissidente, rebelle, dans un processus d'auto-sabordage et absentéiste, c'est l'option théâtre qui m'a indéniablement fait « revenir » au lycée...
Mon expérience au sein de l'option théâtre m'a d'abord fait redécouvrir le plaisir d'apprendre et m'a montré qu'il était possible de développer une certaine complicité avec la personne adulte. De ce fait, elle a concouru à générer chez moi admiration et considération pour les professeurs, mais aussi à l'égard de l'adulte en général, comme titulaire de savoirs.
J'ai ainsi accepté petit à petit de me plier au cadre et j'y ai joué le jeu de la rigueur. Il est vrai que l’investissement de Madame Bonafé nous donne envie d'être à la hauteur, de lui rendre un peu ce bonheur qu'elle nous transmet dans chaque séance, et nous pousse à nous investir toujours plus, voire à nous surpasser. Le travail de l'option théâtre n'est certainement pas de tout repos ! Il implique un réel travail de fond : sur soi dans la pratique, d'analyse et de pertinence dans la théorie.
De manière très directe, l'option théâtre a été une opportunité de développer ma sphère culturelle, d'approfondir mes connaissances du monde de l'art théâtral et d'être initiée à la réflexion, l'introspection qu'il appelle.
Ensuite, l'option théâtre, dans le jeu de scène, permet de trouver et de prendre sa place, en acceptant de laisser à autrui celle qui est la sienne. Elle permet d'appréhender autrui et de le respecter en se confrontant aux différentes sensibilités : elle induit nécessairement une ouverture d'esprit. Elle permet d'éviter les gestes inutiles et les fioritures, de capter l'essentiel. Elle permet bien évidemment de nourrir sa confiance en soi, de savoir poser sa voix et de prendre pleinement conscience de son corps et de ses capacités. Elle est une expérience confrontante car elle amène à faire face à ses propres limites et difficultés.
Dans le travail écrit (rapports, journal de bord, cours théoriques, examens), l'option théâtre implique de développer un esprit critique, une capacité d'analyse et donc d'affiner son jugement. Elle impose de construire sa pensée, de poser les mots justes pour faire passer l'idée voulue, pour se faire entendre et comprendre. Elle nécessite donc un grand effort de réflexion et de rédaction.
L'ensemble des apprentissages ainsi transmis par l'option théâtre se répercute sur toutes les matières : le français, la littérature, la philosophie, les langues voire même les maths ! L'option théâtre m'a probablement sauvée de l'échec scolaire en me poussant à m'investir dans ma scolarité, à une époque où je ne trouvais plus ma place au lycée, et m'a permis de réussir mon bac avec mention bien.
Véritable microcosme, l'ambiance de l'option théâtre vous confronte à la Vie : ses embûches, ses moments de joie, de rire, de bonheur, de doute, de confrontation...Ne pas avoir confiance dans les bienfaits de l'option théâtre, c'est un peu comme refuser de donner à son enfant les outils pour défier le monde...c'est à dire une grosse erreur de jugement.
# 12/02/2014 à 22:51 Tif
Il y a beaucoup de choses à dire sur cette option théâtre, et parmi tous ces beaux témoignages qu'on prend plaisir à lire, ce qui revient le plus, c'est que l'option théâtre est une véritable expérience de vie.
A l'instar de Claire, j'étais une élève qui avait du mal à se conformer aux règles et à mes obligations d'élève. Absentéiste dès que je pouvais l'être, si l'option théâtre n'avait pas existé, mes années lycée n'auraient certainement pas été les mêmes ! Avoir des facilités dans telle ou telle matière ne change pas grand chose si l'on n'est pas stimulé.
En cela, l'option théâtre a changé la donne, et a été pendant trois ans une véritable aventure humaine et intellectuelle, à laquelle je m'estime chanceuse d'avoir pu prendre part.
Les trois ou cinq heures de théâtre par semaine sont, en théorie comme en pratique, des moments intenses qui nous poussent à observer, interpréter, nous surpasser en faisant sans cesse appel à notre imagination et notre créativité. On apprend à écouter et considérer l'autre, à faire des compromis (inévitable lorsque l’on monte des saynètes à plusieurs). Cela nécessite d’être rigoureux et capable de s’engager. On se nourrit beaucoup du groupe.
Et cela crée – dans tous les cours - une classe particulièrement soudée et curieuse de découvrir, d'apprendre, d'aller plus loin - et cela aussi grâce à un groupe d'enseignants passionnés et donc passionnants. Des échanges d'une richesse rare qui dépassent la dimension scolaire, et alimentent notre désir d'investissement.

Histoire du théâtre, découverte d’écritures classiques et contemporaines, compte-rendu de spectacles…tout pour nous pousser à ouvrir les yeux plus grand ! Le programme théorique est dense et exige une vraie rigueur, mais les bases acquises sont solides et absolument nécessaires dans ce processus d’exploration du spectacle vivant. Le journal de bord en est un peu la finalité, et c’est un objet qu’il faut soigner le plus possible. Parce qu’il nécessite beaucoup d’investissement personnel, on passe un bon nombre d’heures dessus, on se tape la tête contre les murs, on le déteste…et au final on se régale à créer et construire cet objet qui se doit de nous ressembler un peu.
Côté pratique, c’est la découverte du langage corporel, des inflexions de la voix, de la gestion de l’espace…prendre conscience de ce que l’on est, de ce que l’on dégage, et surtout, apprendre à oser. La mise à nu n’est pas évidente mais essentielle, et l’on apprend à se faire violence, à essayer une multitude de choses jusqu’à trouver celle qui marchera. Nous avons la chance de participer à de nombreux stages et ateliers de théâtre et de danse animés par des professionnels du spectacle, qui permettent d'aborder divers aspects du spectacle vivant en nous y essayant. Beaucoup de beaux moments dans la salle Lily Pons, à se voir les uns les autres franchir nos limites respectives sur le plateau... qu’on soit surpris, touché, ému ou amusé, ce sont toujours des temps forts en émotion, qui renforcent nos liens. Il faut également rendre hommage à Mme Bonafé, professeure d’une qualité rare qui croit profondément en nous et en nos capacités. Lorsque l’on se sent soutenu à ce point, on a envie de faire les choses bien.
Parallèlement à la pratique, l'option théâtre nous forme à devenir de vrais spectateurs au regard aiguisé et critique, en nous imposant une dizaine de spectacles par année au théâtre de Draguignan. "Imposer" n'est vraiment pas le terme adéquat, car c'est en fait un réel bonheur de côtoyer régulièrement ce lieu culturel à la programmation riche et diverse. Au point que sur les 13 élèves de ma promo, 9 sont devenus placiers, et allaient au théâtre une à deux fois par semaine. On s’éloigne du sentiment d’obligation…l’option a éveillé en nous le besoin d’en voir toujours plus, de nous émerveiller davantage, et nous avons, pendant trois ans, « investi » le théâtre comme une seconde maison.

De tout cela je retiens des moments forts, agréables, surprenants. Des images de spectacles inoubliables, des rencontres marquantes avec des personnalités singulières et belles, qui m’ont fait grandir. C’est là que l’option dépasse la dimension scolaire et devient une expérience de vie. Je m’estimerai toujours chanceuse d’avoir pu en être et la recommande à quiconque a soif de découverte, de partage, et d’Art. Au final, j’ai eu mon bac avec mention très bien, et mieux encore, j’ai reçu une très belle leçon d’humanité.
# 15/02/2014 à 00:04 Adrien
Promotion 2009-2012

Lorsque j’ai intégré cette option en seconde, j’étais loin d’imaginer qu’elle changerait à ce point ma vie.

Ce qui me vient en premier, ce sont les rencontres. J’ai effectivement rencontré des gens extraordinaires, qui sont devenus mes amis et que je suis toujours heureux de retrouver, ici à Draguignan, ou ailleurs, comme au Festival d’Avignon, auxquels nous sommes allés tous ensemble pour la première fois, d'ailleurs grâce à l’option théâtre, et auxquels on essaie de se rendre chaque année depuis.
Plus que n’importe quelle autre classe, l’option théâtre crée un groupe soudé tout simplement parce que la pratique du théâtre nous fait partager des émotions extrêmement puissantes.
Ce partage est réel entre camarades mais aussi avec nos enseignants. Je pense, bien sûr, à Madame Bonafé, avec laquelle on a gardé des liens d’amitié très forts.

Au-delà des liens particuliers qu’elle crée, l’option théâtre fournit un enseignement extrêmement solide. Je suis actuellement en CPGE littéraire (Khâgne) et les connaissances théoriques accumulées pendant ces trois années m’ont permis de partir avec de solides bases me permettant d’obtenir d’excellentes notes aux devoirs de composition française sur le théâtre. Il ne faut pas oublier les représentations théâtrales, qui nous permettent d’affiner notre sensibilité et de nous forger un esprit critique. Dans nos analyses de spectacles que l’on va voir au théâtre, on apprend, durant trois ans, à construire un discours et un raisonnement chaque fois plus subtils, sur ce qui se joue devant nos yeux.
L’option théâtre m’a donné un réflexe, celui de me rendre au théâtre, de m'y déplacer, pour voir une pièce, chose que je ne faisais pas autrefois. Quand j’ai quitté Draguignan pour partir faire mes études, repérer les théâtres dans ma nouvelle ville a été parmi mes priorités. Avant le lycée, le théâtre était un hobby; après le lycée, il est véritablement devenu central dans ma vie et il m’est impossible d’imaginer ma vie sans lui.

Ce qui a été le plus difficile pour moi, ça a été la pratique du plateau. J’ai eu énormément de mal à me livrer aux autres, à dire qui j’étais. Mais progressivement, une confiance entre nous s’est installée et grâce à cette confiance – primordiale ! – on se met à oser. Le travail du plateau n’est pas utile qu’à ceux qui veulent être comédiens. Il aide, dans la vie, à découvrir qui l’on est, à s’affirmer, à s’imposer. Parfois douloureux parce qu’il implique un dévoilement complet, cet exercice n’en a pas moins été une expérience extrêmement formatrice, parce qu’il change le regard qu’on a sur nous-même, nous confronte à ce que l’on est. Cet exercice nous force à nous remettre en question, à douter de nous-même et à dépasser nos limites.
En plus, interviennent pour les cours de pratique des metteurs en scène et des acteurs au contact desquels on apprend beaucoup. Avec eux aussi, on conserve un lien particulier.

Bien sûr il y a les journaux de bord. C’est sans aucun doute le gros investissement du trimestre puisqu’il contient nos analyses de pratique, de théorie et de spectacles faites pendant le trimestre. C'est vrai que c'est un gros travail, mais c’est toujours avec émotion que j’ouvre mes journaux de bord de seconde, première et terminale. Surtout, on voit les progrès colossaux faits pendant les trois années.

Je souhaite sincèrement que cette option continue à porter des générations d’élèves, car elle offre à chacun la possibilité de se réaliser soi-même. Elle forge, chez tous ceux qui la pratiquent, une haute idée du partage, de l'art et de la culture.
# 22/03/2014 à 15:10 Delfine Rouffignac
Hello à tous !

Je suis de la promo 2006/2009 et je viens à mon tour vous parler du rôle de l'option théâtre dans ma vie.
Je dois avouer que cette option a été le départ d'une nouvelle vie pour moi.
Tout d'abord, les personnes que j'ai rencontré font parti de mon quotidien encore presque 7 ans après. J'ai rencontré mes ami(e)s les plus proches grâce à cette option et ça c'est vraiment un cadeau d'une valeur inestimable. Mais nous avons aussi rencontré Madame Bonafé, qui a su nous mettre à l'aise, nous enseigner et cela sans jamais nous juger. C'est ce regard sans jugement qui a été pour moi fondamentale et qui m'a permis de me découvrir.
Oui, avant de faire du théâtre j'étais très introvertie, timide et pas du tout à l'aise dans mes baskets, l'adolescence est une période un peu ingrate mais c'est là où le théâtre rentre en scène. Cela m'a permis d'affronter mes plus grandes peurs, de découvrir ce que j'avais envie de faire et surtout de savoir qui j'avais envie de devenir. Et le théâtre m'aide encore aujourd'hui au quotidien. Bien sûr ça ne peut pas résoudre tous les problèmes de confiance en soi, mais ça apporte un peu plus de douceur et de bienveillance, et ça c'est pas négligeable !
L'option théâtre nous ouvre l'esprit sur la culture d'hier et d'aujourd'hui. Cela nous apprend énormément, d'ailleurs ça m'a énormément servi lors de mes années en Lettres Modernes Appliquées à la Sorbonne car la plupart des textes que je devais travailler, nous les avions déjà abordé dans la fameuse salle 207. L'avantage de cette option c'est que l'on y aborde autant des textes classiques que des textes contemporains et c'est un bonheur de pouvoir découvrir cette culture.
Je me souviens également des intervenants que nous avions, de la diversité des spectacles que nous allions voir et de la richesse de l'enseignement théorique et pratique.
Le théâtre, enseigné comme il m'a été enseigné est un cadeau, un véritable bijou. Et je peux vous le dire car j'ai pris des cours de théâtre à Paris et je n'ai jamais retrouvé ce que l'on m'a enseigné pendant ces trois merveilleuses années. Le théâtre nous ouvre l'esprit sur énormément de choses: on apprend sur nous-mêmes mais sur les autres aussi. Cette option a été une chance, un bonheur, un bulle d'oxygène dans ma vie. Et je ne pèse pas mes mots...
Je terminerai en disant que mon seul regret est qu'il n'existe pas une option théâtre dans la vie adulte... et ça c'est plus que dommage !
Alors profitez-en !!!

A bientôt,

Delfine
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau